Un pacemaker pour soigner la dépression

Un pacemaker pour soigner la dépression

Si la science nous apporte de nombreuses réponses sur les effets de la dépression sur l’organisme et le cerveau, elle s’efforce aussi de trouver de nouvelles solutions pour la traiter, car certaines personnes se révèlent insensibles à la plupart des traitements déjà existants.

C’est ainsi que le Dr Thomas Schlaepfer de l’université de Bonn en Allemagne a décidé de tenter une technique déjà existante, mais utilisée exclusivement dans le cadre de la maladie de Parkinson : On insère une électrode à laquelle on brache un câble relié à un stimulateur, l’objectif étant de stimuler la région du cerveau en charge du système de récompense, cette sensation de plaisir qui survient lorsqu’une situation positive nous arrive.

Cette récompense, qui ne survient plus dans le cas d’une dépression sévère, permettrait après recréation par le stimulateur de diminuer la dépression de prêt de 50%, et cela fonctionne encore après 5 ans de traitement.

Prometteuse, la stimulation cérébrale profonde restera une technique réservée aux cas de dépression résistante et chronique sévère. «Le programme d’évaluation Sthym qui a été lancé en France s’est imposé des règles éthiques extrêmement strictes de sélection des patients, insiste le Dr Nicolas Baup, du CHU de Sainte-Anne (Paris). La procédure est lourde et n’est pas sans risque. C’est une alternative d’exception.»

sante.lefigaro.fr

Une solution à réserver aux cas les plus sévères donc, et pas infaillible puisque l’un des patients s’est quand même suicidé pendant le traitement.

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez Votre nom@VosMotsClé dans le champ Nom pour obtenir un lien DoFollow après le 3ème commentaire